Pauline

Samedi, je traînais des pieds pour aller à la danse.

Je sais, c’est pas beau de traîner des pieds. J’ai beau adorer la danse, j’ai parfois un peu de mal à m’extirper de la maison, surtout quand les courbatures du cours précédent me font encore pousser des hurlements lorsque je m’habille… Mais, je n’étais pas nue quand j’ai vu Pauline entrer dans le métro. Tant mieux, car elle ne se serait sans doute pas assise à côté de moi. Quand elle a sorti Limonov de son sac, j’ai tout de suite entamé la conversation.

Après qu’elle eût accepté de se prêter au jeu du Street Reading, je lui ai demandé si c’était bien le « 1″ du tout premier chapitre que je voyais là.

- Oui, je viens de le commencer. Je n’ai lu que la préface, alors c’est un peu compliqué pour vous en parler…
- Mais… (ndlr : j’étais une peu prise au dépourvu, forcément) … vous aimez bien Emmanuel Carrère ? »
- Je n’ai lu aucun livre de lui avant.

- Alors pourquoi celui-ci ?
- Hé bien, par mon métier (ndlr : Pauline travaille pour un éditeur de bandes dessinées), je suis souvent dans les librairies. Un des libraires m’a dit que c’était le livre de l’année, qu’il avait rarement été autant touché par un livre. Enfin voilà, il me l’a vraiment bien vendu.

Donc Pauline ne pouvait pas me parler de Limonov. Vous savez sans doute déjà qu’il s’agit d’un… d’un quoi d’ailleurs ? Un roman ? Un portrait ? Un récit ? Un livre que je peine à classer, fruit de longues recherches et d’entretiens avec Edouard Limonov, chef du Parti national-bolchevik, qui fut écrivain, mercenaire, mauvais garçon, amoureux passionné et bien d’autre choses encore. Je l’ai lu il y a deux mois déjà mais je suis en retard en retard en retard ! Je vous en parlerais bientôt ici.

Pauline m’a ensuite demandé :

- Vous avez beaucoup de lecteurs ?
- oh, je dois avoir une vingtaine de notes Street Reading sur mon blog depuis son lancement il y a un an… Je voulais en faire au moins une par semaine, mais parfois, j’ose pas…

Je me suis dit après coup que Pauline voulait sans doute savoir si beaucoup de lecteurs me disent oui. Mais parfois, on répond à côté de la plaque. Y en a même qui en ont fait leur métier.

Puis une dame m’a gentiment laissé sa place donc assez de recul pour prendre Pauline en photo. Après quelques contorsions, j’ai réussi.

« Vous ne vous attendiez pas à tout ça en prenant le métro, hein ? », a dit le mari de cette dame à Pauline.

4 Comments so far

  1. Sabine, 22 novembre, 2011

    J’ai hâte de savoir ce que tu as pensé de Limonov, j’hésites à le lire justement, surtout que je n’ai rien lu de cet auteur.

    Et sinon pour la photo, Pauline est charmante toussa toussa mais quelque chose me titille : le monsieur à l’arrière-plan, il baille ou il éternue ? (ok, je sors)

  2. Un autre endroit..., 25 novembre, 2011

    Il est joli votre blog. Je reviendrai !

  3. topeddu, 1 décembre, 2011

    Ben moi aussi, un peu comme toi avec Pauline, je me sens prise au dépourvu… Faut le lire ou pas le Limonov ?? Pour le coup, ce que j’ai lu d’E. Carrère m’a totalement séduite (je te l’avais dit déjà), mais là j’hésite car je sais que je ne suis pas fan de biographies. Et puis quand je me lance dans un bouquin, chose assez rare pour être signalée, faut vraiment que je sois convaincue, parce que je n’ai vraiment pas beaucoup de temps pour lire au calme, rapport aux petits….
    Au passage, j’en profite pour réitérer mes compliments sur la qualité de ce blog. A bientôt Anne-Laure !

  4. Anne-Laure, 1 décembre, 2011

    @ Sabine et topeddu : pour lever le coin du voile, j’ai beaucoup aimé Limonov. Mais je n’en dirai pas plus ici, car la petite note est en cours.
    @ Un autre endroit : et je t’accueillerai avec plaisir !

Leave a Reply

_______________________________________________
A propos | Contact | Mentions légales