Manhattan cowboy

Quand j’ai acheté Les Voleurs de Manhattan, j’étais surtout impatiente de lire un nouveau titre de la collection Americana de Gallmeister. J’avais tant aimé Totally Killer que j’espérais en retrouver l’esprit dans ce roman d’Adam Langer.

Quand je l’ai ouvert la première fois, je l’ai refermé aussitôt après avoir lu quelques lignes.

Je le sentais pas.

Lire la suite »

Sur ses lèvres

Samedi, avec J.-C., on a enfin pu aller voir Moonrise Kingdom. C’était le dernier jour d’une diète cinématographique hyper pénible en ce qui me concerne. Un intermède délicat et délicieux, qui nous a laissés avec des sourires béats. Je passerai sur l’accumulation de détails charmants et le montage au rythme parfait pour vous parler de cette délicieuse fillette à la gueule tout de travers : Suzy, alias Kara Hayward.

Elle lit.

Lire la suite »

Places to read… in New York, East Village – The Smile

Avant que l’on parte à New York, c’est comme si toutes mes tuyauteuses de bonnes adresses s’étaient concertées pour me donner celle-là. Le Smile, sur Bond Street. Sur le blog de Garance Doré, il était identifié comme un bon endroit pour voir passer les gens. J’aime bien ça. Moi, j’ai la terrasse parisienne chevillée au corps.

Alors forcément, je ne me serais pas doutée que le Smile était à moitié en sous-sol.

Lire la suite »

Mademoiselle trompe le blues

Pour ne pas sombrer dans une déprime post-New Yorkum, j’ai lu ça.

Ça m’a fait remarcher dans mes pas.

Et c’était rocambolesque à souhait, ce qui était parfait pour meubler l’insomnie.

Les Voleurs de Manhattan, Adam Langer,
Traduit de l’américain par Laura Derajinski
Gallmeister, coll. Americana, 2011

Bonjour paresse

Je vous avais dit que je reviendrais vite.

Mais tout est relatif.

J’ai la tête je ne sais pas où, mais surtout ailleurs. Pourtant, je dévore à belles dents les livres que j’ai en stock et j’ai une furieuse envie de partager mes impressions avec vous. Mais je ne prends pas le temps.

Ça viendra.
D’ailleurs, c’est finalement venu.

Lire la suite »

Places to read… in NYC, Lower East Side – Pink Pony

Quand on est arrivés à New York, avec J.-C., on avait très envie de remettre nos pas dans ceux d’il y a sept ans.

Lire la suite »

Gilles

Samedi, je suis sortie de mon cours de danse plus hirsute et rouge que jamais. Il faut dire qu’on répète un spectacle auquel je ne pourrai pas participer mais je me donne à méga-fond comme si je devais en être parce que c’est trop bien cette choré sur Cabaret, je vous jure, je me croirais dans Fame, ou Un, dos, tres pour les plus jeunes – oui, j’ai regardé des séries pour ado très longtemps.

Bref. Je suis entrée dans le métro et juste après moi, une femme qui lisait Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire. J’ai eu envie de l’aborder, mais trop hirsute et encore essoufflée, j’ai laissé tomber.

Lire la suite »

Long week-end

Ce week-end n’a pas été long pour moi. Mais quand je me suis réveillée dimanche matin à Grenoble, la flaque de soleil – une fois n’est pas coutume – qui éclaboussait le canapé du salon m’a paru être le décor idéal pour ce bijou de roman.

Je reviendrai plus tard pour vous en parler.

Bécots !

Esprit, es-tu là ?

Quand j’ai croisé V. à la sortie du métro, je lui ai dit :

- tu sais, je pensais justement à toi, car j’étais plongée dans Les Revenants et vraiment… j’aime bien…
- ah oui, mais tu sais, ce week-end, j’ai trié plein de magazines, et j’ai vu que les critiques en disent vraiment du bien… comme si celui-là avait quelque chose de plus.

Lire la suite »

Mina

Mina lisait La Musique de Mishima en en écoutant.

Lire la suite »

« Page précédentePage suivante »

_______________________________________________
A propos | Contact | Mentions légales