L’effet Athènes (2)

Je mens. C’est à Rhodes que j’ai lu L’effet Larsen.

Je mens encore. Je me suis ENFILE L’effet Larsen.

J’ai attaqué sur le bateau, à un moment où je n’avais pas trop le mal de mer, après un énième comprimé hallucinogène. J’ai commencé la lecture en ronchonnant. Je voulais détester.

L’effet Larsen
est le récit d’un été. Celui qui suit la mort brutale du père de Nola. Le sujet me touche, c’est déjà ça. C’est le roman d’un passage forcé à l’âge adulte. Nola doit travailler, renoncer à ses vacances, materner une mère effondrée, survivre à un déménagement contraint, à un emménagement dans un immeuble sordide. A 18 ans, Nola se trouve catapultée dans mille lieux et rôles qu’elle ne connaît pas. Elle fait face, pose les jalons de sa nouvelle vie. Je suis touchée par ce personnage gracile, meurtri, pourtant si solide.

Je grommelle moins. Je suis captive. L’intrigue est bien menée. Chaque page me donne envie de lire la suivante.

J’ai donc commencé sur le bateau, puis je suis allée me tordre un peu les chevilles sur les pavés du vieux Rhodes. J’ai commandé un frappé (prononcez « φραπε ») et me suis installée dans la cour intérieure du café. Deux heures, les yeux rivés sur le bouquin (comme ça, ça tangue moins), à tenter de trouver une position confortable. J’ai marché une heure et je me suis encore assise, sur le port. Deux heures. Ça tangue toujours, je m’accroche au livre. De la journée, je n’ai parlé à personne si ce n’était pas nécessaire. J’ai pris l’avion pour Athènes. J’ai fini L’effet Larsen.

J’ai aimé. Je m’y suis retrouvée.

Il y a de tout dans ce roman.
Des souvenirs d’enfance et, de l’adolescence. Il y a Paris. Il y a les petits boulots, l’art aussi. Il y a des blessures profondes, des plaies béantes que la mort a ouvertes, celles qu’elle cicatrise. Une plume qui parfois aligne un peu trop de métaphores, mais qui excelle à révéler des émotions.

Je ne ronchonne plus.

7 Comments so far

  1. Petra, 27 octobre, 2010

    Belle plume :-) . Continue !

  2. Anne-Laure, 27 octobre, 2010

    @ Petra : merci ! Les encouragements sont… nécessaires je crois. A bientôt.

  3. dockpu, 27 octobre, 2010

    encore!

  4. Petite, 2 novembre, 2010

    C’est super j’adore ! Je file de ce pas l’acheter a la librairie francaise de Berlin.Un ptit air de Paris, ca fait du bien !

  5. Anne-Laure, 4 novembre, 2010

    @ dockpu : on dit s’il te plaît.
    @ Petite : j’espère que ça te plaira. Et qui tu me diras ce que tu en as pensé.

  6. Charlène, 23 novembre, 2010

    ouah.
    Merci de nous faire partager tes si enrichissants avis sur tes lectures.
    Je manque d’amis qui s’interessent a la littérature et constater qu’il existe des gens comme  » nous  » de ce côté là du moins fait plaisir aux yeux :)
    Je file l’acheter dès demain.
    ( c’est pas comme ci des tonnes de bouquins attendaient déjà d’être lus sur mon bureau .. *ironie* )
    Bonne continuation à toi !

  7. Anne-Laure, 24 novembre, 2010

    @ Charlène : merci pour ton comm’. J’espère qu’il te plaira autant qu’à moi. Ma pile « A lire » ne cesse de grandir aussi… Non, je ne suis pas acheteuse compulsive. signé : une fille comme toi.

Leave a Reply

_______________________________________________
A propos | Contact | Mentions légales