Histoires d’hommes

A l’origine, une idée un peu farfelue. L’envie de « s’offrir régulièrement un moment de convivialité en marge du travail et de la famille. Tout le contraire d’un groupe de femmes ».

Réunion au sommet chez Kramer, pour la première session de ce Club… réservé aux hommes. Solly Berliner, Canterbury, Cavanaugh, Terry, Paul et notre narrateur répondent à l’invitation. Il y a là des enseignants, un psychothérapeute, un agent immobilier, un ancien sportif, etc. Tous sont issus de la bonne société de Berkeley, CA. où justement les femmes sont incitées à s’affilier à des groupes.

T’inquiète, Chérie, je rentrerai tôt.

« Des clubs où se réunissent des hommes. Des groupes où se réunissent des femmes. Tout cela suggère des troubles incurables. Ça me rappelait Socrate – adoré des garçons mais pas de sa femme. Et Karl Marx, qui passait son temps avec Engels pendant que Jenny restait à la maison pour s’occuper des enfants. Peut-être que les hommes jouaient plus que les femmes. Un club, comparé à un groupe, c’était du jeu. Frivole ; presque insultant. Il excluait les femmes. Mais je tournais en rond. Un club n’excluait pas les femmes. Ni les kangourous. Il ne comprenait que des hommes. (…)
Je repensais aux femmes. La colère, l’identité, la politique, les droits, les torts. Je les enviais. Dans notre société, le statut de défavorisé semble attirant. La privation vous donne une raison de vous battre, elle vous confère une supériorité morale, de l’importance. Que reste-t-il aux hommes de nos jours ? Ils ont déjà tout. Ont-ils besoin de clubs ? Il suffit de voir deux hommes ensemble pour penser à un club. Prenez Damon et Pythias, Huckleberry et Jim, Hamlet et Horatio. La liste est célèbre. Même le Lone Ranger n’était pas seul. Il avait Tonto. Il y a bien Gertrude Stein et Alice B. Toklas, mais en général deux femmes ensemble évoquent plutôt des commérages suivis d’une bise d’au revoir ».

Ok les gars, on est là. Maintenant, on fait quoi ?

On mange. On boit. On fume.
On fait connaissance. On se raconte nos vies. On se comprend.
On devient une bande de mecs.
C’est parti pour plusieurs heures d’anecdotes. De touchante connivence masculine. D’affrontement viril. D’émotion, de folie, de transgression, le tout amplifié par l’effet de groupe. Leonard Michaels met si finement en mots le lien qui peut se créer entre des hommes. Il fouille l’histoire de leur vie. Délicatement, explore, sans les révéler, les secrets du monde animâle.

J’en attendais beaucoup ; je n’ai pas été déçue.

Je l’ai finalement dévoré tout cru, ce livre que le clic-à-écran a posé à mon chevet. Juste un regret. Je n’ai pas su ou pu me ménager une plage horaire de quelques heures pour le lire d’une ou deux traites. Pour faire comme les membres du Club, me nourrir, l’espace d’un instant, de la vie de ces hommes.

Et un immense soulagement, celui de ne pas être Madame Kramer…

Le Club, c’était comme une bonne soirée passée à échanger sur des choses importantes. Surtout sur le sexe opposé. Une soirée passée à se raconter, à se reconnaître dans l’autre. Une soirée entre convives qui ne sont pas amis et qui pourtant se dévoilent les uns aux autres.

Comme une bonne soirée entre filles quoi.

5 Comments so far

  1. Esther (Magazine Egg), 3 janvier, 2011

    Toute la petite équipe du magazine Egg se joint à moi pour te souhaiter une excellente année 2011 et beaucoup de bonheur.. :)

  2. dominique, 3 janvier, 2011

    J’ai lu d’une traite ce livre, juste avant la sieste. Je l’ai trouvé « intelligent »(c’est un peu rare) et plein de phrases à retenir….
    Bref, merci de nous l’avoir signalé.
    Hommes, femmes, peu importe la connivence est importante.

  3. Anne-Laure, 4 janvier, 2011

    @ Esther : et moi je vous souhaite une « année douillette », pour consacrer l’expression !
    @ dominique : ravie de te l’avoir signalé. Des suggestions pour moi, ça sent la panne là…

  4. AnneLaureT, 17 janvier, 2011

    Je suis totalement convaincue, j’achète ;-) !

    *

  5. Anne-Laure, 17 janvier, 2011

    @ AnneLaureT : encore une innocente victime…

Leave a Reply

_______________________________________________
A propos | Contact | Mentions légales