Fabrice (MàJ)

Nuit trop courte, visite surprise ce matin chez le pédiatre… J’étais un peu stressée et très en retard quand je suis partie au boulot. Puis, en voulant éviter quelqu’un, je suis tombée sur Fabrice qui lisait Gatsby dans le métro.

Je ne l’ai jamais lu, mais après toute cette polémique autour de la nouvelle traduction, j’avais envie d’en savoir plus.

- Bonjour, je me permets de vous déranger une minute… (je ne bafouillais pas trop ce matin, à croire que la fatigue, ça désinhibe).

Après les présentations d’usage, Fabrice a accepté que je le photographie.

- Vous aviez lu la première traduction ?
- Ni la première, ni la deuxième, puisqu’en fait, celle-ci est la troisième…
(ndlr : en effet, je l’ignorais, c’est bien la troisième, après celles de Victor Llona et Jacques Tournier)
- Ça vous plaît ?
- Ah oui ! la langue est très belle, d’une grande finesse… D’ailleurs, c’est dans sa filiation (ndlr : en désignant Confessions d’un gang de filles de Joyce Carol Oates, que j’avais en mains).
- Cette traduction vous paraît bien ?
- Oui. C’est un très beau texte. La seule chose que je ne comprends pas, c’est la raison pour laquelle elle
(ndlr : Julie Wolkenstein) a changé le titre. Elle dit que ça s’est imposé à elle, mais… disons que je ne suis pas tout à fait convaincu… En tous cas, ça ma donné envie de revenir au texte original.
- Tenez, je vous montre mon blog… (ndlr : pratiques ces petites bêtes quand même)
- …c’est votre bibliothèque ?
- Oui !
- Ça raconte beaucoup de choses sur quelqu’un, une bibliothèque.

- Hé bien là, vous en verrez plein de photos… (ndlr : autant dire que depuis ce billet, je suis à poil sur le net…)

Puisque la discussion était intéressante, j’ai eu envie de revenir sur un point qui m’avait interpellée.

- Donc, vous trouvez qu’il y a une filiation entre Oates et Fitzgerald ?
- Oui, pas dans l’écriture, mais dans l’ambiance, dans cette Amérique des années 20, 40 qui est décrite…
- Ce n’est que le deuxième Oates que je lis. Je trouve ça absolument différent de tout ce que j’ai lu, notamment dans la narration.
- Je suis sûr que le premier était…
(ndlr : là j’ai un gros blanc, impossible de me souvenir de ce que Fabrice m’a dit, même en parcourant l’abondante bibliographie de Joyce Carol Oates)
- Non, c’était Mini Petite sœur, mon amour.
- Aaaah. Mais il faut lire (ndlr : non décidément ça ne me revient pas. La vache, ça m’agace) et Blondes, surtout Blondes. Mais vous n’avez pas lu Gatsby ?
-  Non, mais les mythes ont la vie dure avec moi, j’ai lu L’attrape-cœurs récemment, je me suis ennuyée, c’était trop tard…
- C’est vrai que c’est un roman d’adolescence.
- … j’ai refermé Sur la route après en avoir à peine lu deux lignes…
- Je comprends, si on ne les lit pas à l’adolescence, on a toutes les chances de ne plus les apprécier.
- … mais là, vous me donnez envie de lire
Gatsby !

Notre conversation a duré assez longtemps. Je me suis dit que c’était quand même bizarre que Fabrice soit l’un des rares, comme moi, à aller presque au bout de la ligne.

Et patatras.

On s’est rendu compte qu’on bosse au même endroit.

MàJ : Fabrice vient de m’appeler pour me dire que c’était tintintin… Les Chutes. Je vais enfin pouvoir dormir tranquille. Et celui-là va rapidement atterrir sur ma pile à lire… Et pour me dire qu’il n’y a pas de « s » à Blonde… shame on me. Allez hop, je le raye, on n’est plus à une rature près.

10 Comments so far

  1. zoz, 30 mars, 2011

    Bravo!! Presque dommage que ce matin-là tu n’aies pas bafouillé, pas trébuché accroupie en train de prendre la photo, pas fait valdinguer ton sac géant dans la tête de monsieur pendant que tu ajustais ton objectif… ça aurait été encore plus mignon.

    Bon, à en croire tes lecteurs, plus personne ne lit de littérature française. Je te mets au défi de m’en trouver un pour la prochaine fois! Ou option moins difficile : pas droit aux auteurs anglo-saxons pour les trois prochains articles. Hi hi hi.

  2. Anne-Laure, 30 mars, 2011

    @ zoz : petit rectif, j’ai renoncé au bel appareil pour ces photos prises à la va-vite et pour éviter de monopoliser mes « victimes » trop longtemps. J’utilise donc mon humble téléphone. Pour le reste, j’en lis, moi, de la littérature française, mais les deux dernières tentatives n’ont pas été très concluantes…

  3. dominique pariselle, 30 mars, 2011

    Oates, j’en ai lu plusieurs, je les ai très inégalement aimés (mais n’est-ce pas le propre de l’amour d’être inégal?)quant à Gatsby j’y tourne autour depuis des années sans réussir y rentrer.
    J’ai envie de faire des listes de livres par ambiance :
    Les misérables glauques plein de gens qui vivent dans des maisons froides dans une nature violente…genre « L’office des vivants de Claudie Gallay ou les livres de Franck Mc Court,
    Les livres des Indiens des réserves qui trappent encore mais qui vivent près des villes (Joseph Boyden, et des écrivains du Montana,)
    Les absurdes à un seul personnage ou presque genre « L’Homme qui dort  » de Georges Perec…
    Les grandes sagas familiales ….
    En tout cas, les livres que je ne PEUX pas lire sont tous ces livres « drôles » à couverture vertes ou roses de nanas actuelles sressées et surbookées avec leurs histoires de chefs de services, de bouffes entre filles et de fringues et de régimes…ah! l’horreur
    J’aimerais bien faire ton style de reportage, mais à part moi, les bergers qui lisent (à part l’Equipe) en gardant leurs bêtes ne sont pas très nombreux.Et ici, on lit rarement dehors (à part l’Equipe au bistrot)
    A bientôt

  4. constance93, 30 mars, 2011

    magnifique rencontre.
    bon, alors, j’ai compris : avec mes 18 ans, je suis dans les derniers instants où je peux lire et apprécier Kerouac, Fitzgerald et Salinger. tant mieux, ce sont des lectures que j’avais envie de faire bientôt ^^

    tant qu’à faire, il y a d’autres auteurs à lire à l’adolescence pour les apprécier ?

  5. dominique pariselle, 1 avril, 2011

    Oui constance je te conseillerais :
    Le Maitre des illusions de Donna Tartt(poche)
    L’oeuvre de Carlson Mac Cullers : Le coeur est un chasseur solitaire, Frankie Adams,
    Belle du Seigneur d’Albert Cohen(on adore ou pas!)
    La conjuration des imbéciles de John Kennedy O’Toole
    Entre autres, je refléchis et te donne d’autres titres si tu veux.

  6. Anne-Laure, 1 avril, 2011

    @ constance93 : absolument d’accord avec Dominique pour Belle du Seigneur, c’est le moment ou jamais !
    @ dominique pariselle : merci beaucoup de prendre le temps d’écrire aussi des souvent des commentaires fournis, c’est agréable de te lire !

  7. LaPuce, 11 avril, 2011

    Gatsby, gatsby… Je vous jure des semaines que j’en parle… Je devrais peut-être passer par l’original !
    En tout cas, mon meilleur souvenir de début d’année !

  8. Rubia, 18 avril, 2011

    Oh, je suis en retard.
    Je suis le blog au Facebook, mais avec tant de mise à jour, je me suis perdue.

    J´adore comment vouz interpellez les gens!
    J´ai lu The Great Gatsby il y a quelques années, mais en Portugais. Je l´ai bien aimé, mais je préfère « Tender is the night ».

  9. Anne-Laure, 18 avril, 2011

    @ Rubia : pourquoi en retard ? il n’est jamais trop tard ! Je l’ai acheté le week-end dernier, j’ai hâte de le lire !

  10. Rubia, 5 mai, 2011

    C´est vrai qu´il n´est jamais trop tard.
    Bon, donc, j´attends vos impressions sur Gatsby!

Leave a Reply

_______________________________________________
A propos | Contact | Mentions légales