Fabienne Berthaud et ses sœurs

Comme je n’ai pas de photo de limaces, je vous mets une photo de pieds nus. Ce ne sont pas les miens, car J.C. prétend que j’ai, je cite, des pieds de porc…

Bref. Samedi, j’ai vu Pieds nus sur les limaces. Seule, car J.C. est phobique des larves et rampants en tous genres – ça, c’est pour les pieds de porc – aussi parce qu’il n’était pas là.

J’ai vraiment bien aimé. A la mort de leur mère, la sage et rangée citadine Clara (Diane Kruger) doit veiller sur sa sœur Lily (Ludivine Sagnier), éternelle enfant, qui entretient un rapport passionnel avec la nature et décomplexé avec son corps. Clara s’installe avec elle dans la propriété familiale, et replonge peu à peu, mettant à mal son mariage, dans le quotidien fantasque de Lily, qui a été celui de sa jeunesse.

Sans doute cette campagne exubérante, où l’on se baigne dans les rivières et où l’on n’est pas souvent dérangés par les voisins, a-t-elle fait écho aux vacances de mon enfance. Sans doute cette maison isolée a-t-elle remué mes propres souvenirs.
Mais avant tout, le duo d’actrices fonctionne à merveille. Leur lien de parenté s’est imposé à moi comme une évidence : ces deux là sont sœurs, il n’y a pas de doute, se disant des choses que seules peuvent échanger deux filles qui ont grandi ensemble. Enfin, Ludivine Sagnier, dont pourtant je n’ai jamais été fan, est parfaite dans ce rôle d’inadapatée, dérangée, immature, je ne saurais trop la définir, à l’univers étonnant. Sa passion : empailler des animaux morts ou récupérer leur fourrure et la tanner, pour faire ici un slip en peau d’écureuil, là des « pantouffles » en lapin… Elle est grande gueule, un peu peste, ce qui est souvent drôle.

J’ai apprécié le traitement délicat de sa différence, sans dramatisation, comme un état de fait avec lequel on est obligé de composer. J’ai adoré que le scénario de Fabienne Berthaud, tout en nuances et en ruptures, se joue de moi, me mettant plusieurs fois sur la fausse piste de l’inquiétude (Sont-elles en sécurité, dans cette maison isolée ? Un drame va-t-il se nouer dans les sous-bois ?).

Alors, pour la première fois, un peu à cause du film et, beaucoup à cause de ce blog, je vais faire une chose que je n’ai pas souvent faite. Je vais acheter Pieds nus sur les limaces, le livre de Fabienne Berthaud et le lire, alors que je l’ai déjà vu et que l’on m’a mis des visages sur les personnages.

Je vous dirai ce que j’en ai pensé.

4 Comments so far

  1. zoz, 14 décembre, 2010

    ça va m’énerver de voir Ludivine Sagnier en slip fourrure d’écureuil, je l’ai pas encore vu et j’ai déjà envie d’aller zigouiller un petit rongeur au parc pour me faire le même. Sauf qu’il faut du courage, et que ça risquerait de se terminer en string en queue de rat. Beuuuuurk…

  2. Anne-Laure, 14 décembre, 2010

    @ zoz : va le voir, c’est pas elle qui la porte, la culotte.

  3. Aurel, 18 décembre, 2010

    Petites jambonnettes arquées, trop mignon ^^
    On dirait mon ‘ti bonhomme :)
    *fan*

  4. Charlène, 20 décembre, 2010

    Merci pour ce joli synopsis ne dévoilant pas la fin.
    Pour ma part j’ai choisi l’inverse. Après avoir simplement vu la bande annonce j’ai acheté le livre et je m’apprête maintenant à aller le voir :) .
    La rumeur court que le film serait moins noir que le livre.
    J’attend avec impatience ton avis !
    Bonne lecture à toi !

Leave a Reply

_______________________________________________
A propos | Contact | Mentions légales